Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juin 2010 3 02 /06 /juin /2010 10:00

Ah la la... Je poste régulièrement et pourtant je n'ai toujours pas fait de poste sur ce qui m'a amené à coudre...

Et bien voilà c'est chose faite ! Je me suis installé derrière une machine à coudre en premier lieux pour faire les couches lavables de mon crapillaud.

 

couche-lavable.jpg

 

Elles m'en ont donné du fil à retorde celle-là ! D'abord parce que j'avais guère cousu avant de me lancer dedans, et puis parce que malgré tout les bons conseils et les essais de ma maman on a jamais réussi à faire marcher la vieille machine à coudre que j'avais alors.

 

Une couche lavable c'est un morceau de tissus imperméable mais respirant pour l'extérieure (du PUL), un tissus doux pour l'intérieure effet fesse au sec (microfibre ou micropolaire) et un noyaux absorbant entre les deux puisque j'ai choisi de faire un modèle Tout en un ou TE1 pour les intime !

 

On a choisi avec chum de passer notre crapillaud en lavable lorsqu'il avait 8 mois, et vu l'investissement que représente un assortiment complet de couche si on ne commence pas dès la naissance ça ne peut pas être "rentable". (On s'entend la rentabilité de la chose c'est si on compare au coût des couches jetable de la naissance à la propreté, bien que je ne considère pas cela comme comparable, mais c'est mon point de vu.)

Il fallait donc une quinzaine de couches pour pouvoir tenir 3 jours sans lessives à 25$ la couche on devait donc investir des le départ pas loin de 400 pièces. Ouch !!! On veut bien être écolo ou responsable on tout ce qu'on veut mais à ce prix là faut pas pousser !!!

On a donc acheté 5 couches usiner de marques différentes (chez lilicaf, au passage cette boutique est génial si vous passer par Montréal allez-y, pour les autres il reste internet) pour tester celle qui convenait le mieux au popotin de notre crapule et j'ai dessiné le patron reflétant la couche "parfaite" pour ses fesses...

 

Résultat : le patron est une TE1 taille unique entre une AMP et une Omaïki pour les connaisseurs. Les élastiques ont été posé dans un tunnel (la prochaine fois je ferai autrement parce qu'on a des fuites au niveau des coutures des tunnels), j'ai posé 3 snaps (ou pression  en plastique) pour pouvoir réduire la taille de la couche mais ça s'avère inutile pour le bonhomme qui les a toujours porté à la taille la plus grande. Le noyaux absorbant est composé soit d'un insert en bambou, soit d'un insert en Zorb (tissus synthétique très absorbant) soit d'un peu des deux. Pour les fermer il y a des velcros, mais j'aurai du soit poser des snaps soit acheter du velcro spéciale couche parce qu'avec le temps il s'avère que ça n'accroche plus du tout....

 

Les différents tissus viennent de Ar Brinic (boutique française) pour le PUL (extérieure), le bambou (insert de certaines couches), les snaps, et la microfibre (pour l'intérieure) et aussi de Wazoodle (boutique canadienne) pour le Zorb et la microfibre qui me manquait pour finir le lot (qui comporte tout de même 13 couches)...

 

Pas de poste sur les couches lavables sans y mettre notre ressentit après 6 mois d'utilisation :

Les pour :

- C'est plus écolos, oui mais seulement si on tient compte des pollutions et des consommations électriques engendré pour produire des couches jetables, parce vu le nombre de machine qu'on doit faire tourner, ainsi que les tours en sécheuses (allez faire sécher vos couches dehors par -20°C...).

- C'est plus sain : le petit père n'a plus de mycose sur le siège depuis qu'il est en lavable

- On sort moins de poubelle (et quand il fait -20°C justement ça compte ! )

- On dira tout ce qu'on veut mais des petites fesses de bébé dans une couche vert pomme c'est quand même plus sympa que dans une pamproute toute pendante !

- Les couches lavables sentent moins que les jetables (on s'entend du caca sent toujours le caca, mais l'urine c'est pas si pire)

Les moins :

- Ben un saut à couche après 3 jours de marinade c'est franchement pas cool à ouvrir !

- Quand il faut sortir il faut penser qu'on aura une couche souillé à ramener

- La pâte de zinc couramment utilisé ici pour soigner les érythèmes fessier imperméabilise les couches lavables...

- Ça déborde plus qu'une jetable

 

Par ailleurs on ne trouve pas que les couches lavable sont moins chère que les jetables, une couche acheté est à environ 20 ou 25 $ et une fait maison revient à 10 - 15$... Dès le début c'est peut être plus rentable ou si on a plusieurs enfants mais on n'est pas vraiment chaud pour faire un autre enfant pour rentabiliser les couches ici !

 

Conclusion après 6 mois d'utilisation, on a trouvé un équilibre en faisant 2/3 couches lavables 1/3 couches jetables. C'est un bon compromis entre les lessives et l'achat des couches jetables (on a pas de voiture donc prendre le bus ou le vélo pour aller chercher les couches y a mieux comme activité du samedi...)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Lyllou 14/06/2010 20:23


Elles sont vraiment très jolies !!! Bravo, ça a du te demander un de ces boulots !!!


la p'tite crapule 28/06/2010 16:11



Quand on aime on ne compte pas!!! Je ne sais pas si j'ai eu plus de travail pour trouver des couches lavables pas trop chère sur internet ou pour en coudre une dizaine...



La P'tite Crapule

  • : La P'tite Crapule
  • La P'tite Crapule
  • : Couture femme et enfant, Sarouel, Meuble en Carton, déco enfant, jouet enfant...
  • Contact

Merci pour la visite !

images.jpg

 

Je réponds aux commentaires dans les commentaires.

Recherche

J'en suis !

53627053 p

 

ottobre addict

 

54383223 p

 

fern

 

70835420


60880678_p.jpg

Pages

Au Menu Aujourd'hui